Français
FR
Visitez Ioannina
Top



Bienvenue à Ioannina!

À VOIR 

Le lac Pamvotida et l'île. Le plus grand lac naturel de Grèce, qui contribue au charme de la ville et de tout le bassin de Ioannina, est situé à 510 m. d'altitude et ses rives constituent la destination idéale pour des randonnées à pied ou en vélo, mais aussi pour la pêche ou tout simplement une balade en bateau. La visite de l'île du lac est incontournable. Vous pourrez y visiter, outre ses nombreux et remarquables monuments et églises, son monastère catholique des Philanthropes (Moni Philanthropinon), qui abrite les célèbres effigies de sept philosophes de l'Antiquité.
La citadelle de Ioannina. Elle est le cadre du visage architectural le plus traditionnel et charmant de la ville. À l'intérieur du mur d'enceinte se trouvent l'Acropole (quartier plus connu sous le nom d'Its-Kalé), qui abrite la mosquée Fetiye Dzami et celle d'Aslan Pacha, nombre d'autres monuments et éléments architecturaux dignes d'intérêt, ainsi que des musées.
Les musées. la ville de Ioannina regorge de musées et de salles d'expositions. Les principaux musées sont : Le Musée Archéologique dans le parc de Litharitsia, le Musée Byzantin à Its-Kalé, le Musée d'Art Populaire, situé au 42 rue Michaïl Aggelou, le Musée de la Résistance (Mouseio Ethnikis Antistasis) sur la place A. Papandréou, la Pinacothèque Municipale dans la rue Koraï (la plus ancienne de la Grèce contemporaine) et bien sûr le Musée des personnages en cire (Mouseio Kerinon) dans la rue K. Karamanlis.
La Grotte de Perama. Grotte ouverte aux visiteurs, l'une des plus importantes de Grèce, elle se trouve à quelques kilomètres en-dehors de la ville, sur la route menant à Arta, dans l'agglomération de banlieue du même nom.

EXCURSIONS
 
Zagorohoria: Sur la route en direction de Konitsa, des panneaux indiquent Zagorohoria. À 20 km de Ioannina, se profile le premier des quarante-six villages-joyaux de la Grèce montagneuse, dispersés sur les pentes boisées, douces ou escarpées du massif du Tymfi (2497 m.). Ils sont répartis, selon leur topographie, entre le centre et l'ouest de la région de Zagori. Les villages du centre de Zagori d'une part, de sa partie ouest d'autre part, sont respectivement situés à l'entrée et à la sortie des plus célèbres et impressionnantes gorges de la Grèce continentale, les gorges de Vikos (Faraggi Vikou). Parmi les villages les plus importants mais aussi les plus connus des Zagoria, citons Tsepelovo, Monodendri, Kipi, Papigo, Pedina et Aristi. La région constitue un Parc National pourvu d'une flore et d'une faune très riches, de paysages montagneux particulièrement impressionnants, de nombreux et étonnants ponts de pierre, d'églises et de demeures seigneuriales. Les infrastructures d'hébergement et de restauration y sont en outre de grande qualité. 

Konitsa - Lakka Aoou: Cette petite ville pittoresque du Nome de Ioannina, avec son célèbre pont, ses ornements architecturaux et son étrange atmosphère de ville frontalière est située à 60 km de Ioannina et vaut vraiment le détour.
Elle est le point de départ d'un parcours plutôt sportif (après une première partie relativement facile sur quelques kilomètres) qui vous emmène vers les pentes du mont Smolikas, et qui traverse les villages de Distrato, d'Armata, de Padès, de Palioseli et d'Elefthero. Tout au long du chemin, vous bénéficierez d'une vue époustouflante sur Lakka Aoou, le large ravin boisé qui sépare les monts Smolikas et Tymfi, aux immenses à-pics. En cas de neige ou de gel, l'emprunt de cette route devient très risqué, mais lorsque les conditions le permettent, son parcours constitue une expérience inoubliable.

Mastorohoria: Plus au nord de Konitsa, la route centrale qui mène à la frontière entre la Grèce et l'Albanie se sépare en deux embranchements, à droite et à gauche (munis de panneaux indicateurs), conduisant aux villages de Vourbiani, Pyrsogianni, Kastania, Gorgopotamos, Drossopigi, etc..
Il s'agit là des quelques villages les plus connus des Mastorohoria. On les appelle ainsi car ils étaient par le passé les lieux d'origine des meilleurs tailleurs de pierre (mastorès) de toute la Grèce du nord et centrale. Leurs ouvrages sont d'ailleurs visibles dans les Zagorohoria ! Ces magnifiques villages aux maisons de pierre nichés dans les forêts de conifères, de chênes et de hêtres, sont aujourd'hui pratiquement désertés, et n'offrent que de rares infrastructures touristiques. Une option à sélectionner, toutefois, pour les voyageurs-explorateurs que les kilomètres en montagne et les endroits déserts n'effraient pas.

Syrrako - Kalarrytès: Sur les versants des monts Tzoumerka (2429 m.), au sud de Ioannina, se trouvent deux villages, si beaux et à l'architecture de pierre si bien conservée, qu'ils sont devenus ces dernières années célèbres dans toute la Grèce.
Syrrako et Kalarrytès, ces deux villages seigneuriaux, sont de véritables musées à ciel ouvert. On ne peut y circuler qu'à pied, puisque, fort heureusement, car ils ne sont dotés, et c'est heureux, d'aucune route carrossable. Les voitures doivent donc être garées dans des parkings en-dehors des villages. Ils sont distants d'à peine 52 km de Ioannina, et disposent tous deux d'auberges de grand standing.

Dodoni (Dodone): À 22 km au sud de Ioannina se trouve le très important site archéologique de Dodone, l'oracle le plus ancien de Grèce. Vous pourrez y visiter le célèbre Théâtre Antique de 17 000 places (!) daté du III ème siècle av. J.-C. et déambuler parmi les vestiges de temples, de murs, de demeures et autres édifices publics.

CONSEILS ROUTIERS 

•      Ioannina ne connaît que peu de problèmes de circulation, le stationnement en centre-ville étant, lui, très difficile. Les parkings privés de la place Pyrrou et le parking public situé derrière le bâtiment de la VIIIème Division constituent les meilleures solutions.
•      Méfiez-vous du dédale de ruelles étroites à l'intérieur de la citadelle. Les grosses voitures y sont fortement déconseillées.
•      La vigilance du conducteur est requise sur les routes menant aux Zagorohoria ou aux Mastorohoria ainsi que sur les 10 à 15 derniers kilomètres de la route vers Kalarrytès et Syrrako. L'hiver, en outre, les routes verglacées sur les tronçons ombragés ne sont pas rares. Il est également utile de se munir d'une carte routière fiable de la région visitée.
•      Les routes Ioannina-Arta et Ioannina-Konitsa sont assez fréquentées par les poids lourds (camions, semi-remorques). N'étant pourvues d'aucun parapet séparant les deux voies, les dépassements y constituent une manœuvre particulièrement dangereuse. Il est en outre à noter que ces routes sont les prolongements de postes-frontières, la présence policière y est donc très importante, en cas d'accrochage ou de toute infraction.
•      Si vous envisagez de vous rendre dans les Zagorohoria, prenez soin de faire le plein, au plus tard jusqu'au village d'Aspraggeli, car au-delà vous ne rencontrerez plus de poste d'essence.


Agences de location Hertz