Français
FR
Visitez Rhodes!
Top



Bienvenue à Rhodes!

À VOIR

Dans la ville de Rhodes.
- La ville médiévale de 1275, avec ses impressionnantes fortifications, ouvrages des Chevaliers de Saint-Jean. Elle compte au total sept entrées, notamment la Porte de la Mer "Thalassini Pyli" et la Porte d'Amboise.
La cité est divisée en deux parties. Au nord se trouvent les bâtiments de l'Ordre et le palais du Grand Maître, et au sud les bâtiments habités par les Grecs et les Juifs.
La rue des Chevaliers, rue centrale de la vieille ville, large de six mètres (construite sur une voie de la vieille ville), rassemble la plupart des bâtiments médiévaux. De chaque côté de la rue se trouvent les auberges des différentes Maisons composant l'Ordre, l'auberge de France étant la plus impressionnante, ornée des armoiries du Grand Maître.
La partie nord de la cité médiévale comprend la majestueuse forteresse des Chevaliers de Saint-Jean dont le palais du Grand Maître, occupe l'angle nord-ouest. La forteresse, qui est en outre le plus grand édifice de la vieille ville, fut pendant un temps utilisé par les Ottomans comme prison, puis fut détruite, reconstruite par les Italiens, qui en décorèrent le sol de mosaïques romaines et byzantines sophistiquées, ramenées de l'île de Kos, en faisant une véritable joyau architectural, orné de bas-reliefs, de portes, d'armoiries et des auberges des Chevaliers issus de différentes provinces (France, Angleterre, Berne, Provence, Espagne et Allemagne). 

L'entrée de la forteresse est grandiose, flanquée de deux tours semi-circulaires donnant accès au palais des Grands Maîtres. Après avoir gravi les marches de l'imposant escalier, on se retrouve dans la salle des trophées de Mithridate (Ier siècle ap. J.-C.), provenant du cimetière de l'ancienne ville de Rhodes. Les sols de la salle sont décorés de mosaïques romaines et byzantines sophistiquées, ramenées de l'île de Kos.
Suit la salle de la statue de Laocoon et de ses fils, création des sculpteurs de Rhodes Agesandre (Agisandros), Polydore (Polydoros) et Athenodore (Athinodoros).
Les autres pièces abritent le mosaïque de Méduse et celle du tigre. Vient ensuite la salle qui accueillit le bureau de l'administrateur italien du Dodécanèse sous l'occupation italienne, et la salle des colonnades. Ses mosaïques proviennent également de l'île de Kos. On pénètre ensuite dans les salles des Dauphins, d'Éros et des Neuf Muses. 

- Le bâtiment de la Châtellenie ou Castellania (Kastellania en grec) sur la Place Ippokratous, qui abrite la bibliothèque de Rhodes.
- La mosquée de Suleiman (Soliman le Magnifique), près de la place Ippokratous, construite à la place de l'église byzantine des Saints-Apôtres (Agion Apostolon).
- La mosquée de Recep Pacha, près de l'église Agios Fanourios, construite notamment à partir de matériaux "empruntés" à des bâtiments des Chevaliers.
- la bibliothèque ottomane. Elle abrite des manuscrits rares, parmi lesquels un Coran illustré et une chronique du siège de Rhodes par les Ottomans en 1522. Elle fut fondée en 1794 par Ahmet Havuz Agha.
- La vieille horloge, offrant une vue panoramique sur la vieille ville. Elle est située dans la rue Orpheos, parallèle à la rue des Chevaliers, et fait aujourd'hui office de café-bar.
- L'église de Saint-Phanourios (Agiou Fanouriou), construite au XIIIème siècle, recelant des fresques rares.
- L'Hôpital des Chevaliers, l'un des plus remarquables édifice de l'époque, abritant de nos jours le Musée Archéologique qui y expose de magnifiques pièces. Au-dessus de son imposante entrée est scellée une plaque de marbre représentant deux anges tenant le blason du Grand Maître. On dit que ce dernier a financé la reconstruction du bâtiment en versant 10 000 florins d'or (15 juillet 1440). La partie sud de la vieille ville était alors occupée par le reste de la population.
- L'acropole antique de Rhodes (également connue comme "Monte Smith", du nom d'un amiral britannique), renfermant les ruines de temples et un théâtre.
- Les bâtiments de la Préfecture, de la Mairie, du Palais de Justice, de la Poste, du Vieux Marché et du Théâtre dans la nouvelle ville, tous d'architecture italienne.
- Au nord, le port de Mandraki. Sur son môle se dressent une vieille tour et d'anciens moulins à vent, tandis que son entrée est ornée des deux colonnes aux cerfs, à l'endroit où, dans l'Antiquité, se serait dressée la statue d'Hélios, le fameux Colosse de Rhodes, l'une des sept merveilles du monde antique.
- Le parc Rodini, un merveilleux jardin verdoyant orné de fontaines et d'étangs.
- La Pinacothèque Municipale, sur la Place Symi, exposant les œuvres représentatives de peintres et de graveurs grecs du XXème siècle.
- L'Aquarium, au nord du port de Mandraki. Ses vingt-quatre aquariums permettent d'admirer des espèces marines issues des mers grecques et tropicales.
- L'église Evangelismos (de l'Annonciation), basilique de style gothique à trois nefs, renfermant des fresques de Fotis Kontoglou, est en fait le siège de l'évêché de Rhodes.
- Le Musée Byzantin, le Musée d'Art Populaire.

L'île.
Ce n'est pas un hasard si cette île constitue l'une des destinations les plus populaires de la Méditerranée…
Rhodes regorge en effet de chefs-d'œuvres naturels et humains, à un tel point qu'il est impossible d'en faire le tour en une seule visite, même si vous disposez de plusieurs jours. Comment en faire la liste ? Par ordre alphabétique, donc, ne manquez pas de visiter :
- Le village d'Archangelos (de l'Archange), le plus grand village de Rhodes, entre montagnes et collines, sa forteresse et ses maisons ancestrales.
- L'important village d'Afantou, l'un des plus anciens de l'île.
- Le village de montagne d'Empona, avec sa jolie place et ses caractéristiques architecturales cycladiques.
- Le village de Ialyssos, qui, bien que situé en plaine, est un havre de fraîcheur, et l'un des sites les plus touristiques et populaires de l'île.
- Les villages de Kremasti, de Paradisi, de Faliraki, verdoyants, aux belles plages, à l'activité touristique modérée et leur célèbre forêt emplie de papillons.
- Le village de montagne de Kririnia, offrant une vue fascinante sur la mer Égée et les îles avoisinantes.
- Le ravissant village médiéval de Lindos, avec sa fantastique acropole et ses nombreuses curiosités architecturales et historiques.
- Le village traditionnel rural de Monolithos, aux maisons de pierre et entourés d'oliviers.
- Le paisible village d'éleveurs de Kattavia et la splendide plage de Prassonissi, à la pointe sud de Rhodes.

EXCURSIONS 

Ce ne sont pas seulement les 1398 km² et les 220 km de côte qui vous garantissent l'intérêt des excursions à Rhodes. Ce sont également sa situation géographique, sa morphologie, sa végétation luxuriante et ses villages enchanteurs. Vos excursions en voiture, hormis de magnifiques vues sur la mer, vous permettront de traverser montagnettes, collines, plaines, pinèdes, oliveraies, vignes, petits vergers, cultures céréalières et de manière générale une large gamme de paysages typiquement méditerranéens. La partie nord de l'île (où se trouve la capitale), est la région la plus touristique et animée de Rhodes, tandis que le sud est plus calme et traditionnel. À titre indicatif, les principales distances de villes et villages au départ de Rhodes, à l'extrémité nord de l'île, sont :
• Archangelos, 28 km
• Afantou 19 km
• Embonas 52 km
• Ialyssos 10 km
• Faliraki 16 km
• Kalythiès 19 km
• Kremasti 12 km
• Lindos 46 km
• Monolithos 73 km
• Skala Kameirou 50 km


Agences de location Hertz