Français
FR
Visitez Thessalonique!
Top



Bienvenue à Thessalonique!

À VOIR

- La Tour Blanche, le symbole par excellence de la ville ! Elle est située sur l'avancée centrale sur la mer depuis la première moitié du XVème siècle, et s'élève sur 37 mètres, bien qu'elle paraisse encore plus haute vue de près. Elle fut érigée par les Vénitiens, et, trois siècles plus tard, les Turcs la transformèrent en prison pour les Janissaires. Elle fut même pendant un temps appelée la Tour du Sang.
- La Rotonda (Rotonde), est elle aussi une construction témoignant du règne de Galère. Théodose-le-Grand la transforma en église des Asomaton. Ses mosaïques et ses fresques remontent à cette époque lointaine. En 1591, elle devint une mosquée, et à la fin de l'occupation ottomane, prit la dénomination d'église Agios Georgios.
- L'Arc de Galère. Il fut construit en commémoration du triomphe de Maximien Galère contre les Perses, en 298 av. J.-C.. Sous sa forme originale, le monument était un quadrilatère pourvu d'une voûte qui "abritait" un carrefour. L'un des arcs, préservé, conserve encore les traces d'un bas-relief représentant la bataille. Ce lieu est l'un des plus typiques de la ville et constitue l'un des points de rencontre les plus populaires.
- L'église Agia Sophia (VIIème siècle). L'un des plus importants monuments paléochrétiens de Thessalonique. Il s'agit d'une basilique surmontée d'un dôme. Elle fut construite sous le règne de Léon III l'Isaurien. La mosaïque ornant le dôme représente l'Ascension du Christ.
- La basilique de la Vierge, dite Acheiropoietos. Grande Basilique du Vème siècle ap. J.-C., aux merveilleuses mosaïques. Selon la légende, une icône y fut créée, sans l'intervention de la main humaine.
- La Panagia ton Chalkeon (ou église de la Vierge-des-Chaudronniers), qui orne la Place des Tribunaux (Plateia Dikastirion). Il s'agit d'une église en forme de croix datant de l'époque Byzantine.
- L'église Agios Dimitrios (Saint Dimitri), saint patron de la ville, est une basilique paléochrétienne à cinq nefs. À l'époque romaine, en ce lieu même, se trouvaient des termes. Saint Dimitri fut martyrisé puis enterré là même, c'est pourquoi l'église fut édifiée à cet emplacement. La partie orientale de l'église est occupée par la crypte. Elle fut restaurée à la suite de la Seconde Guerre Mondiale. L'église fait également aujourd'hui office de Musée.
- La place Agios Georgios, toute proche de la frontière séparant la ville moderne de la ville ancienne.
- L'église Agios Nikolaos, qui s'e dresse dans la rue Hirodotou, une ruelle de la ville haute. Elle date du XIVème siècle, et abrite d'exceptionnelles fresques.
- Le Monastère de Vlatadès, pratiquement accolé aux murs de la ville. Il a acquis une renommée internationale grâce au Centre d'études patristiques du patriarcat œcuménique. L'église principale en forme de croix et à voûte fut édifiée au XIVème siècle.
- Le Heptapyrgion (les sept tours), qui protégeait la ville sous le règne de l'empereur Théodose. Elle subit différentes modifications sous l'Empire Byzantin et lors de l'occupation ottomane. Une seule tour a été préservée, sur le pan nord, utilisée dans l'histoire moderne comme prison, la fameuse prison dite "Yedikule" (des sept tours).
- L'église Saint-David, église paléochrétienne du Vèm siècle ap. J.-C., avec sa fameuse mosaïque, la « Vision d'Ezéchiel ».
- L'église Agia Aikaterini (Sainte-Catherine) datée du XIIIème siècle, en forme de croix.
- Les Saints-Apôtres (Agioi Apostoloi) (XIVème siècle), église cruciforme richement décorée.
- Le Théâtre National de Grèce du Nord, fondé en 1960 par Sokratis Karantinos. Au même endroit est hébergée la Pinacothèque de la ville, exposant les chefs-d'œuvres de peintres grecs et étrangers.
- La tour pivotante de l'Exposition Internationale de Thessalonique. Ses locaux occupent une immense superficie. Sur le côté donnant sur la Rue du 3 Septembre, dans l'enceinte de l'espace d'exposition, a été construit le Palais des Sports Alexandreio. L'Exposition Internationale de Thessalonique ouvre ses portes chaque année le premier dimanche de septembre. Elle constitue l'événement commercial et économique le plus important de la ville, attirant les regards du monde entier sur les articles exposés et les stands des dizaines de participants.
- Le Musée Archéologique, qui retrace l'ensemble de l'histoire de la Macédoine. Le kouros, dont il manque la tête, ainsi que la korê de l'époque archaïque, les tombeaux de l'époque classique, les mosaïques, les sculptures et les portraits datant de l'époque romaine en sont les œuvres maîtresses, suscitant l'admiration des visiteurs.
- Le Musée Ethnologique et d'Art Populaire, présentant d'intéressants objets de l'art populaire de Macédoine, comme des costumes régionaux, des broderies, des tissus et autres objets de la vie quotidienne. Dans la rue centrale Proxenou Koromila, se trouve un musée plus spécialisé. Les pièces présentées se rapportent en effet aux années de la Lutte Macédonienne (1878-1912).

EXCURSIONS

Une fois arrivés à Thessalonique, toutes les plus belles destinations de la Grèce du Nord sont à "portée de main", grâce à la nouvelle route Egnatia.

À l'est de la ville, vous pouvez faire le tour du lac de Volvi et aller à la rencontre de ses hameaux, de sa faune avicole et de sa végétation (Thessalonique - Volvi 30 km, tour du lac de Volvi 70 km). Juste après Volvi se trouve le tronçon de 6 à 7 km de l'ancienne route nationale Thessalonique - Kavala qui traverse la fameuse vallée de Tempi, région où la route est bordée d'immenses arbres et de prairies. Plus à l'est, en suivant la route Egnatia, vous parviendrez jusqu'à Kavala.

Au nord, vous pourrez y visiter le magnifique biotope humide du lac de Kerkini en suivant la route pour Serrès, après environ 65 km.

Au nord-est, direction les pistes, avec la destination la plus populaire de la Grèce du nord, le mont Voras (2524 m.), connu de tous comme "Kaïmaktsalan" (Thessalonique - Ancien Agios Athanassios 117 km). De là, et après avoir parcouru encore quelques kilomètres, vous arriverez jusqu'aux célèbres Loutra Pozar, les bains avec leurs sources chaudes qui jaillissent en cascade à travers la végétation luxuriante, à l'entrée d'une gorge !
Également au nord-ouest, sur la route qui mène à Kaïmaktsalan, à la belle Edessa (88 km) et à ses fameuses cascades, arrêtez-vous pour découvrir l'impressionnant site archéologique et le fantastique Nouveau Musée de l'Ancienne Pella.

À l'ouest, en empruntant la rapide route Egnatia, ne manquez pas le site archéologique de Vergina, Veria la byzantine, la douce province "bucolique" de Naoussa ainsi que l'imposante montagne qui côtoie ces deux villes, le Vermio (2065 m), doté de deux grandes stations de ski, "Seli "du côté de Veria, et "3-5 Pigadia" du côté de Naoussa.

Au sud-ouest, la route nationale Athènes-Thessalonique vous amènera jusqu'à Katerini (70 km). Quittez la route et entamez l'ascension vers les monts verdoyants de Pieria (2190 m) et leur petite station de ski, et le village d'Elatochori, regorgeant d'auberges et de chalets (la route, de bonne qualité, est quelque peu difficile à repérer, vu le manque de panneaux indicateurs dans la ville de Katerini, n'ayez donc pas honte de demander !).

Plus au sud, toujours en suivant la route Egnatia, vous traverserez Kastro Platamona, la fameuse vallée de Tempi et un peu plus au sud le village toujours animé de Litochoro (91 km), sur les contreforts de la plus haute montagne de Grèce, le mythique Mont Olympe (2918 m.).


Agences de location Hertz