Français
FR
Visitez Volos!
Top



Bienvenue à Volos!

À VOIR

- Le front de mer. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une attraction touristique, mais d'un quartier de la ville très typique, avec ses nombreuses et fameuses tsipouradika (bars à tsipouro) et ses cafés luxueux. En empruntant la rue Argonafton depuis le port, vous aboutirez au parc d'Agios Konstantinos. Continuez en suivant la côte, jusqu'au parc d'Anavros. Sur votre chemin, vous pourrez distinguer, parmi les immeubles impersonnels, les quatre bâtiments les plus importants, datant d'avant le séisme, qui demeurent encore debout après le terrible tremblement de terre qui a frappé la ville en 1955. Il s'agit de l'édifice néoclassique d'Aigli, de la Banque de Grèce, du cinéma Achilleion et du bâtiment Papastratou. À voir également, le petit pont voûté qui relie le front de mer à la jetée, offrant une jolie vue sur la plage de Volos.
- La gare de chemin de fer. L'une des plus belles gares ferroviaires de Grèce. Le splendide bâtiment, qui fut construit en 1882 sur les plans d'Evaristo de Chirico, accueille aujourd'hui le très intéressant Musée Ferroviaire de Théssalie. Il est situé dans le quartier de Palaia, qui offre des images encore authentiques et pittoresques de l'ancienne Volos.
- Musée Archéologique Athanassakeion - Parc d'Anavros. C'est un bel édifice néoclassique, entouré d'un jardin joliment entretenu, qui abrite l'un des plus anciens musées en Grèce (daté de 1909). Dans ses sept salles sont exposées des pièces provenant de la cité antique de Dimitriada (IIIème siècle av. J.-C.), des villages du néolithique Sesklo et Dimini, ainsi que des bijoux en or rares, des pièces de monnaie et d'autres objets issus d'autres sites archéologiques de Thessalie. En face du musée, dans le parc d'Anavros, se trouve la reconstitution d'habitations néolithiques de taille réelle, ainsi qu'une exposition permanente de sculptures.
- Espace polyvalent de Tsalapatas. Vous trouverez, sur le site rénové de la briqueterie historique de Tsalapatas, un espace polyvalent moderne comprenant un musée de l'industrie, des ateliers d'artisanat, des boutiques de vente de produits locaux, une bibliothèque, un cinéma, un café, un restaurant, une ouzeri, des salles de conférence, etc..
- Sites archéologiques de Dimini et de Sesklo. Deux remarquables sites archéologiques remontant au néolithique (5800 à 5400 av. J.-C. !), distants respectivement de 5 et de 14 km de Volos, une visite à ne pas manquer. Leurs vestiges peuvent paraître visuellement moins impressionnants que ceux présentés sur des sites plus récents, ils sont cependant intellectuellement fascinants, traces provocantes, du haut de leur grand âge, d'une culture ancestrale.
- Le petit train Volos-Miliès.La ligne de chemin de fer par laquelle le train historique qui assurait le transport de fret aussi bien que de voyageurs entre le Pélion et Volos entre 1903 et 1971 (auquel on donna le sobriquet de "moutzouris", le crasseux, car c'était un train à vapeur qui fonctionnait au charbon), est un ouvrage technique sophistiqué et élégant qui, loin de ternir l'image du flanc occidental du Mont Pélion, en constitue un véritable ornement. Il fut conçu par Evaristo de Chirico. Ses rails, larges de seulement 60 cm, serpentent gracieusement à travers les oliveraies et les ravines, empruntant des ponts et des tunnels à deux, trois et quatre arches. La ligne a été remise en service et fonctionne les mois d'été depuis 1996, désormais pour le plus grand bonheur des touristes.

EXCURSIONS

Volos, en raison de sa situation géographique, au centre de la Grèce, à proximité de la mer et assez proche des massifs du Pinde et de l'Olympe, est une ville proposant d'innombrables possibilités d'excursions. Hormis le mont Pélion tout proche, ses célèbres villages-stations balnéaires, Volos peut constituer le point de départ vers :les Météores (Kalambaka, 147 km), le sud du Pinde (Elati Trikalon, 178 km), le lac Plastira à Agrafa (141 km), la Vallée de Tempi (78 km), le Château de Platamonas (101 km), l'Olympe (Litohoro 121 km), et Thessalonique (217 km).

L'ouest, le centre, l'est et le sud du Pélion:
Il n'est pas vraiment nécessaire de présenter les villages du Pélion. Ils sont connus dans toute la Grèce (et au-delà) pour leur architecture originale, leur dense et luxuriante végétation (châtaigniers, hêtres, chênes, tilleuls, arbres fruitiers, oliviers et diverses essences méditerranéennes), leur unique combinaison mer-montagne, et proposent tout un choix d'auberges et de chambres d'hôtes paradisiaques. La "famille" des villages situés sur le versant ouest de la montagne, dominant le golfe Pagasitikos et Volos, font partie du Pélion occidental et central (Portaria, Makrynitsa, Hania, Vyzitsa, Miliès, etc), tandis que les villages du versant est, donnant sur le golfe de la mer Égée, constituent le Pélion oriental.

Pour vous rendre dans le Pélion occidental, suivez soit les panneaux à l'intérieur de Volos, indiquant "Pélion", traversez la Ville Haute et vous aboutirez aux villages de Portaria-Makrynitsa-Hania, ou bien continuez le long de la côte en suivant les panneaux pour Argalasti et Tsagarada, et vous arriverez à Agria, à 7 km. De là, les panneaux situés aux intersections vous indiqueront comment vous rendre vers les villages de moyenne montagne du Pélion occidental (Agios Georgios Nileias, Pinakatès, Vyzitsa, Miliès, etc.). Les distances varient selon votre destination. Par exemple, pour Portaria, compter 12 km, pour Agios Georgios Nileias, 22 km, et pour Miliès 27 km.

Pour vous rendre dans le Pélion oriental, suivez la route littorale citée plus haut vers Miliès, puis après avoir dépassé le village, suivez les indications pour Kalamaki-Lampinou. Vous pénétrerez alors dans la partie orientale du Pélion, que beaucoup considèrent comme étant la plus belle. Vous traverserez les villages de Xourichti, vous serez arrêtés (au sens propre comme au sens figuré !) par la beauté de Tsagarada, vous vous baignerez à Agios Ioannis ou sur la plage exotique de Damouhari, ou goûterez aux joies du ski sur les pistes d'Agriolefkès (1500 m. d'altitude), vous vous promènerez à Kissos et à Sagora... Tout cela dans les parfums de la forêt toujours verte, des cultures florales qui font - entre autre - le renom de la région, et une vue enchanteresse sur la mer Égée et les Sporades... Vous pouvez également accéder à la région par la route qui va vers l'ouest du Pélion, en continuant après Hania vers Anilio, Makryrrachi, Zagora, Horefto.

Le sud du Pélion, aux caractéristiques plus méditerranéennes avec ses pins et ses belles plages, est plus adapté aux vacances et aux excursions estivales. Vous y parviendrez en suivant le littoral vers le sud, après avoir traversé les villages de Kato Gatzéa et de Kala Nera, puis en vous dirigeant vers Agetès-Argalasti. De là, avec l'aide de votre plan routier et des panneaux indicateurs, vous pourrez découvrir les nombreuses plages bordant la péninsule du Pélion méridional.



CONSEILS ROUTIERS 

•    Volos fait partie des villes où il est très difficile de trouver une place de stationnement, particulièrement au centre et sur le port. La superficie est réduite mais la circulation intense la plus grande partie de la journée et de la nuit.
•    À l'exception de l'axe nord du Pélion (Ano Poli-Portaria-Hania-Zagora), assez large pour une route de montagne, asphaltée et au tracé de qualité, les autres routes du Pélion sont très étroites, usées, mal entretenues, et comptent un grand nombre de virages serrés sans visibilité. Une conduite vigilante et prudente s'impose, donc.


Agences de location Hertz